L 'impact de nos filtres intérieurs 

Un même événement qui arrive va provoquer des réactions différentes chez chacun d'entre nous. Ainsi nous ne sommes pas "impactés" de la même façon.

Je peux voir la situation comme insoluble injuste me sentir dans une impasse

Ou prendre du recul laisser décanter et finalement me dire que je peux regarder autrement les choses.

Je peux me dire que cet événement est un événement juste ça, si douloureux soit- il.

Ce nest pas l'événement qui arrive qui réellement l'impacte, mais plutôt ce que j'en fais. Comment je décide de le vivre.

Je regarde les choses, les événements avec mes propres filtres comme ceux dun appareil photo qui vont modifier l'éclairage la luminosité, la couleur et ainsi modifier l élément de départ. Je peux rendre un paysage coloré, attrayant, accueillant ou tout le contraire sinistre et austère.

Les filtres de mes croyances et de mes pensées sont juste ceux que je veux bien utiliser, conserver.

Par habitude par confort par fidélité...toutes les raisons sont bonnes!

Et pourtant. Sont-elles justes ces raisons, que me procurent elles en positivité?

Si je perds mon emploi, bien sur que je ne vais pas sauter de joie surtout si ma situation financière est déjà précaire. Je peux cependant me dire que c'est aussi le moment de faire un bilan de compétences et de changer de voie. Et si jai 50 ans ? Jai l'expérience de la vie de nombreuses années de travail derrière moi et cela comptera en ma faveur. Pourquoi me dire que tout est fichu et que je suis trop âgé (e)? Croyance que je nourris et qu'entretiennent beaucoup de personnes.

Les médias aussi qui entretiennent les peurs.

Qui peut pourtant décider des filtres que je mets en place comme des pensées négatives que j'entretiens?

Moi et Personne d'autre !

Jai les clefs pour en sortir et jai la possibilité de changer le programme.

Il suffit que je le décide. Pas simple tout (e) seul(e)?

Si cest le cas commencez déjà chaque jour par retenir avant de dormir 3 choses positives de votre journée, ensuite cela deviendra une habitude.

Dès qu'une pensée "plombante" arrive, changez-là ! Comme on choisit de souffler sur une bougie pour l'éteindre par exemple, soufflez (vraiment ou en pensée) persévérez cela finit par devenir de plus en plus naturel.

Souriez même en vous forçant, regardez vous Sourire : le cerveau imprime ce qu il voit!

Faites la liste de ce qui va bien dans votre vie même les petites choses il y en a toujours, a commencer par lessentiel qu'on oublie souvent : jai un toit pour dormir jai accès à l eau potable à la nourriture aux soin, j'ai des gens qui m'aiment autour de moi...

21jours de suite cest le temps d'inscrire de nouveaux circuits neuronaux alors cest comme se remettre au sport on s'accroche et on tient bon!

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ré-ouverture du Cabinet

Je reprends les rdv en séance individuelle dès lundi 11 mai 14h00. Merci de prévoir un masque pour respecter les gestes barrière. Je fournis le gel hydroalcoolique. Les séances à distance par Skype